La différence entre l'âme et l'esprit

 

 

Dans les nombreux articles que j'ai pu lire, j'ai constaté à quel point les gens étaient confus au sujet de l'âme et de l'esprit, notamment lorsqu'il est question de faire la différence entre ces deux phénomènes.


Ces confusions sont tantôt simplement nuancées, tantôt complètement à coté de la plaque.

Parfois les définitions qui sont faites sont extrêmement floues, la définition religieuse de l'âme est particulièrement vaseuse "l'âme c'est le souffle de dieu qui donne la vie" oui d'accord mais ça veut dire quoi plus précisément ?


C'est ce que je vais tacher d'expliquer plus en détail dans cet article de blog, sans plus attendre.

 

Le mental


Pour commencer il faut définir la chose que l'âme et l'esprit ont en commun : le mental. L'âme et l'esprit sont deux aspects du mental, ils se manifestent tout deux par ce biais là.


Le mental ou on peut également faire référence à l’ego, est le cristal qui reflète tout les phénomènes identifiables dans ce qu'on appelle l'invisible, exemple : la pensée, ainsi que tous ses différents niveaux vibratoires.


Chaque facette de ce cristal reflète telles ou telles pensées, venant soit du concept personnel/mémoriel, collectif (l'âme), soit du concept créatif, c'est-à-dire des idées nouvelles (l'esprit).

Le mental est à la croisée des mondes, c'est un réseau de communication et de pensées ininterrompues.

 

L'âme

 

L'âme est le corps émotionnel de l'homme, c'est le rayonnement des fonctions biologiques du corps physique, le siège de la mémoire et des émotions.


Tout ce qui fait de l'homme et de la femme des êtres humains se trouve être dans les caractéristiques de ce qu'on nomme l'âme, c'est ce qui permet d'animer à l'état d'être vivant, l'âme fait totalement partie intégrante des forces de la terre, du climat, du cycle de vie qui relie les forces organiques entre elles.


Les humains et les animaux peuvent ressentir certaines choses concernant leur environnement parce que les forces de l'âme sont la conséquence de l'état matériel de l'univers.


Les différents climats sont relativement des macro-émotions, tout comme l'humain, la planète possède son âme, cet écho-système qui circule, se recycle, le mouvement du système solaire, tout ces phénomènes vivants sont des mécanismes de l'âme.

 

L'âme est le facteur mécanique de la pensée engendrant ainsi la mémoire, elle est une enfant qui observe, qui apprend sur le tas, qui emmagasine les expériences de la vie, les douleurs, les peines, les joies.


C'est l'âme qui vit les expériences terrestres, elle devient par défaut l'identité humaine au contacte de l'esprit.


Une pensée est une impulsion de l'esprit mise en forme par la fonction biologique du cerveau et l'identité se forme lorsque cette impulsion est mémorisée et acquise par l'âme.


Nos proches, notre famille, notre travail, notre éducation, nos convictions etc...forment notre identité intellectuelle par mémorisation, par les repères psychologiques et émotionnels.

 

L'âme est le monde du fort intérieur, c'est le lien qu'on peut faire par exemple entre la personnalité d'un individu et l'état de sa maison, sa décoration, ses goûts... La brutalité d'un individu se liera dans son environnement, il y aura surement des objets cassés raccommodés chez lui, on aura beau changer l'intérieur de sa maison, tout se reconstituera pour correspondre à sa personnalité.


Des objets seront à nouveau cassés car l'âme s'extériorise et se propage autour de soi, si l'individu devient sage sont environnement suivra.
Le monde actuel est le reflet de l'homme, le réchauffement climatique, les forêts qui brûlent, une société dépendante de l'argent, du pouvoir, des conflits... tout ceci concerne l'âme de l'homme.

Avant de continuer il est nécessaire d'introduire ce qu'est l'esprit. Nous pouvons identifier cette différence par une partie de nous qui n'est pas affectée par les phénomènes liés à l'âme énoncés précédemment.


L'homme ne doit pas simplement évoluer dans la compréhension de son environnement matériel mesurable, il doit évoluer surtout dans son intelligence et la compréhension de la provenance de son environnement et de lui-même.

 

L'esprit


L'esprit est le phénomène impalpable de l'homme, c'est ce qui le relie à ses origines les plus profondes, au cosmos, à l'infinité.


Il est la manifestation du principe de l'intelligence, quand on parle de « la lumière » c'est celle-ci qui est amenée par l'esprit, il est la réponse de toute chose et dirige l'évolution de façon absolue et inévitable.

L'esprit est l'aspect du mental qui véhicule l'intelligence dans l'homme, l'âme est la partie humaine, l'esprit est la partie cosmique.

 

Par intelligence, je ne parle bien entendu pas de la faculté intellectuelle de penser ou de mémoriser, ni du nombre de neurones présent dans le corps de l'homme.


L'intelligence telle que je l'entends est similaire à ce qu'on appelle en ésotérisme "la lumière" mais je préfère ici faire le distinguo entre la faculté intellect qui appartient aux caractéristiques de l'âme, qui est une faculté motrice, biologique, mesurable. Et cette faculté d'intelligence réelle qui est dépourvue de toute réflexion.


L'intelligence est la compréhension instantanée des choses, l'observation juste, c'est la pensée qui est comprise sans sons et sans image dans le mental, comme un éclair, comme un claquement de doigt.

La différence entre l'âme et l'esprit est que l'âme est elle-même responsable du temps qui s'écoule, elle créée elle-même ses conditions d'évolution grâce à sa conception logique de son monde physique et son lien formel entre elle et son monde.

L'homme crée sa vie et son monde grâce à son âme.


Pour que cette fonction puisse recevoir ce que je vais appeler "des mises à jour" il est nécessaire à l'évolution du monde et de l'homme de créer un véhicule pouvant aller puiser dans une source infinie d'intelligence et de créativité afin d'augmenter le niveau de la structure atomique, ce véhicule qu'est l'esprit sert donc à ceci.


L'esprit est dépourvu d'espace et par conséquent du temps, un individu vivant dans son esprit et ayant un contrôle absolu de son âme n'est plus prisonnier d'aucun concept, il n'est plus prisonnier de l'orgueil, plus prisonnier de la souffrance, de l'ignorance.

 
L'esprit est la partie de l'homme qui s'élève au dessus de tout, il est la conscience divine qui semble nous observer constamment et qui est responsable du jugement de soi, de cette morale qui peut parfois nous punir sévèrement en engendrant la culpabilité dans l'âme.


L'âme est belle et bien l'identité apparente sensible et consciente que nous observons en nous et chez les autres, cependant elle n'est pas une identité complète, le rôle que joue l'esprit est de rendre l'âme unique en générant cette centricité, cette pensée qui vient de soi et qui nous fait toujours penser et agir par soi-même.


L'esprit est un briseur de forme, il est un briseur de système, il inculque une rébellion profonde envers l'éducation, envers l'endoctrinement, la manipulation et tout ce qui pousse l'homme à obéir à ce qui est extérieur à lui.


Le désir est à l'âme ce que la volonté est à l'esprit, c'est d'ailleurs plus qu'une volonté c'est une autorité qu'a l'esprit de faire éclater la liberté au fond de l'homme car il est une lumière pénétrant de force la matière et que l'homme est lui aussi une lumière enfermé dans la matière et voulant détruire les barrières et s'en libérer.


Bien que les dualités psychologiques que l'homme subit soient causées par l'âme et l'esprit et par manque d'harmonie entre ces deux phénomènes, ils se tendent tout deux la main et ont tout deux le même but qui est de fusionner afin d'intégrer une pleine conscience.


La pleine conscience tant convoitée est le but irrémédiable de l'homme, la lumière par le biais de l'esprit tente de pénétrer l'homme, l'homme par le biais de son âme et sa sensibilité tente de s'élever dans la lumière par tout un tas de moyens, les livres, la méditation, la sagesse, l'amour, l'ambition etc...


L'homme n'est pas soit une âme soit un esprit, l'homme est le tout, l'âme permettant d'évoluer sur un plan, l'esprit sur un autre, ce que l'on nomme la conscience n'existerait pas sans ces deux phénomènes associés.


Sans âme il n'y a qu'un flot d'intelligence et de créativité illimité perdue dans le vide du temps et de l'espace, sans esprit il n'y a que des entités errantes sous forme de bactéries, des mémoires évoluant dans le monde de l'astral, dans le monde imaginaire, sans but.

 

L'esprit est architecte et l'âme est ouvrière. Il y a des pensées qui viennent de l'esprit, ce sont toujours des idées nouvelles qui interviennent à un moment précis pour illuminer une situation.


Des pensées supramentales et pré-personnelles qui ne passent pas par l'écran mental, des pensées que l'égo ne peut s'en emparer.

 
Les autres pensées venant de l'âme ne sont que mémoires, utiles certes sur le plan intellect mais totalement subjectives de profondeur.


Coupées de toute lumière, elles sont toute fois nécessaires aux questionnements et à la mise en action du processus d'évolution, il n'y a pas de découverte sans recherche.

 

Résumons

 
Autrement dit, si on devait résumer, le mental fait le pont entre deux aspects de notre monde qui ont comme destiné de fusionner et ainsi créer une pleine conscience des deux mondes et d'ainsi développer une science et une société largement supérieure à tout ce que nous avons connu.

L'âme est encore assujettie à la religion scientifique et ne peut connaître que ce qu'elle observe, l'esprit est lui prisonnier d'un monde inexistant, sans mur, sans soleil, sans chaleur, sans dieu, mais aux possibilités infinies.

Ces deux concepts son des créations de la nature cherchant à devenir consciente d'elle même.

Tout n'est que découverte, la nature se créée au fur et à mesure qu'elle s'étudie, l'homme est l'outil le plus perfectionné dans la création et la recherche de soi, l'âme et l'esprit sont des phénomènes remarquables, ils sont les deux piliers de la création, la métamorphose de l'énergie en matière.


L'âme et l'esprit permettent de rendre existant ce qui ne l'est pas, l'esprit crée des idées, des plans de constructions, d'évolution et les forces de l'âme rendent ces plans concrets malgré les moyens longs et périlleux de notre époque actuelle.

L'idée du divin se trouve dans l'esprit, l'homme n'a connu que l'idée de ce qu'il appelle dieu, de la nuit des temps à aujourd'hui, il est un créateur imparfait visant à amener sa divinité jusqu'à lui.

 

Les pensées générées par l'âme ou vous l'aurez compris, par la fonction animale et machiniste sont toujours polluées par les innombrables sentiments et autres mécanismes égoïstes, égotiques que l'homme a accumulé durant des siècles.


La faculté de mémoire du cerveau se déclenche systématiquement par réflexe de survie des cellules biologiques du corps, ce mouvement non contrôlé a pour cause d'accaparer l'attention des pensées pures et justes de l'esprit.


L'origine des pensées de l'esprit n'est pas localisée dans le cerveau, elle est localisée nulle part, parce que la nature a besoin que le processus soit ainsi.


Les pensées justes et libres de tout orgueil, de toute personnalité, bref de toute limite doivent servir l'homme afin qu'il puisse y voir clair, afin qu'il puisse connaître ses possibilités, afin qu'il puisse avoir un contact direct avec ce plan de lumière et d'idées dont il est issu et où son avenir Spirit est prévue. 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés