Acné: Traitement en profondeur

 


0 – Intro

1 - Le sang, les organes et la peau

2 - Comprendre l’alimentation

3 - Glycémie et pique d’insuline

4 - La masturbation

5 - Le corps exprime les émotions

6 - Le spirituel



© Copyright 2020 – Acné: Traitement en profondeur - Tous droits réservés

 


Intro


J’imagine que vous êtes entrain de vous demander si ce que vous allez lire va réellement vous apporter quelque chose.


Des conseils, des explications, des « méthodes » on peut en lire partout, pourtant si il y a autant de gens en recherche d’une solution, c’est bien parce ces méthodes n’existent pas.


Nous vivons à une époque où beaucoup de business se développent sur internet et où il est facile de faire de l’argent en profitant du malheur d’autres gens pour inventer des remèdes en grattant du papier sur les blogs.

Ils écrivent presque tous les mêmes merdes sur 3 paragraphes pour cumuler du contenu et gravir les échelons du référencement google.
Je connais ça, c’est aussi mon métier, je les vois faire et j’en rigole, parce que je pense que la sincérité ça paye mieux.

 


Je vous fais un rapide topos sur moi, j’ai 28 ans et je ressors d’une longue période, d’environs 15 ans, durant laquelle j’ai vécu un cauchemar sans pouvoir me réveiller.

J’ai commencé à avoir de l’acné banal vers mes 13 ans, comme la plus part des ados, gênant, mais sans plus.


A mes 16 ans, ça avait déjà pris une tout autre ampleur, de quelques petits boutons par ci par là sur le visage, j’ai commencé à en avoir pas mal sur la nuque, puis c’est descendu dans le dos, des boutons plus gros, plus blanc, plus moches.

Je n’avais pas ce genre d’acné qu’ont certains, c'est-à-dire des centaines sur le visage, j’en avais pas mal certes, suffisamment gênant pour me sentir mal, sur le visage et au niveau de la gorge.


Mon type d’acné était surtout les gros boutons blancs, parfois violacés et injectés de sang au point de me faire mal.

De 18 à 22 ans environs, c’était littéralement devenu semblable à une infection généralisée.
J’avais de gros boutons rouges comme blancs sur toute la surface de l’arrière du corps, le dos était le quartier général, mais j’en avais d’énorme foncés sur les fesses et à l’arrière des cuisses.


Sur les mollets j’en avais également, mais ça ressemblait plus à des taches sanguinolentes que des boutons d’acné.


Mon torse était clafi de boutons rouges, je suis chiant à préciser les zones et les couleurs mais il se trouve que ça a son importance, vous verrez.


Pour finir, les boutons les plus dégoûtants se trouvaient dans la région du pubis, surtout en haut au niveau de l’élastique du caleçon. Ces boutons là avaient une teinte légèrement verte fluo.


En comprenant deux ou trois petites choses, je pense vers l’âge de 23 ans, j’ai réalisé que je n’étais pas maudit et que je pouvais influencer le comportement de cette pathologie, que ma volonté pouvait me pousser petit à petit à agir dans le bon sens.

Rien n’était gagné il y a encore 5 ans, j’appréhendais que quelqu’un me demande de sortir, l’été et la plage c’était une angoisse des plus totales.

Je me voyais comme un monstre dans le miroir, pourtant, au milieu de tout ce que j’avais essayé et de tout ce que j’avais pu lire comme banalités, les habitudes que je prenais de moi-même ont portées leurs fruits, lentement mais surement.

 


Le sang, les organes et la peau

 

La remise en question est fondamentale, il faut observer le problème tel qu’il est et se questionner de plus en plus sur la provenance des boutons.

On nous parle sans cesse de bactérie, comme quoi il faut désinfecter la peau car celle-ci a des réactions face aux agressions extérieures comme la saleté, le soleil… on nous propose de changer nos drap 3 fois par semaine et de changer de t-shirt 2 fois par jour…


Y’en a combien qui ont percuté que la peau ça ne peut pas être malade ? la peau est un organe protecteur, comme peut l'être la carapace d’une tortue.

La peau est faite pour encaisser les agressions extérieure et n’a pas de raison de provoquer une telle réaction à un peu de saleté, sinon pourquoi sommes nous qu’une minorité à être atteint d’acné sévère ?


Ce n’est pas la peau qui réagit, c’est le sang au travers de la peau.
Le sang transporte tout ce qui est vital dans le corps mais aussi malheureusement quelques déchets de l’organisme.


Il y a chez les acnéiques quelque chose qui bloque dans les organes, je ne pourrais pas dire quoi exactement, un manque d’oxygène dans les cellules, une pression sanguine trop élevée, un sang beaucoup trop acide dû à une alimentation trop malsaine et incomprise, c’est peut être les trois, peut être autre chose.

Quoi qu’il en soit l’esprit a besoin de concevoir ce qu’il analyse pour pouvoir être efficace, c’est avec la base de ces informations que j’ai commencé à instaurer ma guérison.


Lorsque notre organisme fonctionne normalement, le sang transporte les toxines aux organes qui eux sont fait pour les digérer et les éliminer.

Tous les organes jouent un rôle dans cette fonction.


Lorsque le sang est trop chargé en toxine pour une raison ou pour une autre, l’acidité du sang augmente et peut augmenter jusqu’à inflammer les organes, plus les organes sont inflammés et plus ils ont de la difficulté à éliminer les toxines créant une boucle sans fin.


Sans fin ou presque, le corps possède plusieurs façons de s’auto guérir, si ces toxines il ne peut pas les éliminer normalement, il va les laisser s’échapper par les pores de la peau.


Les fameuses glandes sébacées qui produisent le sébum sont inflammées depuis l’intérieur car la peau est imbibée de sang en permanence, ce n’est donc pas l’extérieur qui agresse la peau pour produire cette réaction acnéique, l’agression est intérieurement causée par un sang obstrué et acide provoquant le dérèglement des glandes sébacées.


Parler d’hygiène externe est pour moi une perte de temps. Bon, quand on a ça sur la peau si en plus on ne respecte pas notre hygiène ça n’arrange rien, mais dans l’idée vous pouvez travailler à la campagne et vous gratter toute la journée avec les mains pleines de fumier et de poussière ça ne changera rien.


Maintenant que j’ai posé ces bases je vais pouvoir retourner à mon expérience. Parler des organes et du sang c’est bien beau, mais en fonction de ces informations j’avais à cette époque décidé d’agir en conséquence.

 


Comprendre l’alimentation


La première chose que j’ai appliqué c’était un programme de musculation, avec l’alimentation équilibrée qui va avec. Je pense que ça va surprendre au premier abord, car au début les choses ont empirés.


L’acné a empiré alors que je me suis arrêté de fumer, je faisais du sport chaque jour et je mangeais sain, pas exceptionnels, mais j’avais arrêté la mal bouffe systématique.


La situation s’était dégradée mais c’est quand même très intéressant parce qu’il se trouve que j’ai compris pourquoi et en 10 ans d’expérience confiné chez moi, sans vie sociale, j’ai largement eu le temps de faire mes tests.


J’ai testé avec, sans, avec, sans, j’étais formel et j’avais compris que quand on suit une diète de musculation on consomme pas mal de protéine.

Je ne prenais pas de supplément en poudre, je mangeais simplement plusieurs viandes de façon normale mais systématiquement à tous les repas, il se trouve que je faisais 5 « repas » par jour.

En étudiant un peu l’influence de la nourriture sur le corps et la santé j’ai appris que la protéine d’origine animale était très acide, sans savoir ce que ça voulait dire.

J’étais naïf, en tout cas ce que je voyais c’est que le mot acide et inflammation ça n’allait pas tellement avec le but souhaité.


J’ai essayé d’être végétarien sur une courte période pour tester, quelle connerie n’avais-je pas fais là…


J’ai noté que les boutons changeaient de comportement, ils changeaient d’emplacement, j’en avais presque plus sur le torse mais des petits apparaissaient sur les épaules. Pourquoi ? Aucune certitude encore aujourd’hui, mais des hypothèses très intéressantes qu’on verra après.


Limiter voire stopper sa consommation de viande c’est une bonne chose, je ne souhaite pas dénigrer le mode d’alimentation végétarien, mais il est très peu compris, la preuve, mon acné avait augmenté et ce n’étais pas une histoire de detox comme on voulait me le faire croire.


Plus que mon acné, c’était ma dépression qui avait aussi doublé, je devenais extrême, jus de légume à gogo, soja, blé, céréales, je ne savais plus quoi faire.

Il est évident que l’alimentation a un énorme impacte sur la peau, on dit que la peau est l’extrémité de l’organe du foie.

Consommer des aliments sains apportent non seulement les vitamines et minéraux pour fournir au corps la capacité de guérir mieux et plus vite, mais ça diminue aussi considérablement l’acidité produite par les organes durant la digestion.


Les aliments dits acides sont donc à réguler, mais pour ne pas vous décourager ou vous inciter à investir dans une alimentation extrême, il suffit tout simplement d’éviter la mal bouffe, style fast food, pizza, plats en conserves, éventuellement le fromage, la charcuterie et le pire de tous l’amidon et le sucre industriel.


L’amidon est réellement LA PIRE chose à consommer vis-à-vis de l’acné et d’ailleurs du stockage des graisses et de la flotte également mais ça ce sera pour un autre article.


Cette difficulté à oxygéner le sang vient surtout de là, l’amidon présent dans les céréales et les pommes de terre (les féculents en gros) dû à son énorme absorption de l’eau déshydrate l’organisme en profondeur.
Il faut 300 molécules d’eau pour hydrater 1 molécule d’amidon, cette déshydratation empêche le corps de se détoxifier.

Cet effet de l’amidon n’est pas le plus néfaste pour vos boutons et irritations, les céréales sont également extrêmement acidifiants, probablement plus que la viande.


Imaginez lorsque je m’en suis aperçu, moi faisant de la musculation tout en essayant d’être végétarien, les céréales étaient devenues ma source principale de protéine.


L’amidon provoque une surproduction de mucus, cette substance épaisse et visqueuse qui sert à nous protéger des virus et des bactéries en les enveloppant. (Vulgairement appelé la morvelle, la glaire)


Cette surproduction vient de l’inflammation des lymphes (produite, vous commencez à le comprendre, par cette fameuse hyper acidité).
Le mucus obstrue de manière considérable l’oxygénation générale à l’intérieur du corps, ce truc peut circuler dans les poumons et autour des reins, il existe même un réseau lymphatique dans le cerveau, ce qui peut traduire cette humeur et cette détresse psychologique qu’on ressent quand on est atteint d’acné.

Comme je l’ai dit et rudement constaté, les viandes m’ont aussi posées problème, nos animaux possèdent forcément des hormones qu’on va assimiler, ce qui a pour méfait de participer au déséquilibre de nos hormones à nous.


Mais l’arrêt de consommer les aliments qui sont le plus riche en amidon a vraiment provoqué un tourment incroyable dans ma quête.


Non seulement mon acné était en voie de guérison certaine mais j’y voyais plus clair, mon esprit se décongestionnait grâce à mon état de santé.


On ne se rend pas toujours compte quand on va mal dans la tête, car on passe notre temps à se divertir, à s’occuper l’esprit, mais on a réellement la tête pleine de mucus.


Vous allez me dire « si c’est si efficace que ça, ça se saurait » et bien non, les produits céréaliers ou riche en amidon, on a pris soin de vous en mettre à tous les repas, vu la quantité de pognon et les immenses récoltes, qui va voir dire que c'est mauvais ?


Entre les puissants avides d’argent et les dermatologues qui ne serviraient plus à rien si on se prendrait vraiment en main, aucun désir vous voir guéri, ça je peux vous l’assurer.


Aujourd’hui je fais toujours de la musculation, je consomme de la viande qu’une à deux fois par jour, ce n’est pas ce qu’il manque en terme de source de protéine surtout pour les individus ne se préoccupant pas de leurs courbatures.

Œufs, poisson, amandes, graines germées, fromage de chèvre...


Mettre au point une nouvelle façon de manger c’est difficile surtout avec internet où on peut facilement tomber dans la paranoïa, s’enfoncer dans la panoplie d’aliments à la mode, ou tomber sur des inconscients qui y vont tous de leur petit orgueil ou de leur placement de produit.


On doit garder avant tout sa santé mentale et se familiariser doucement au renouveau, c’est très compliqué de remplacer les pâtes, le riz, le pain, les pommes de terre, maïs, seigle, sarrasin, mais avec la volonté que vous êtes sensé avoir si vous avez décidé de lire cet article, vous vous apprêtez à devenir tellement plus fort, je crois que vous n’imaginez même pas à quel point.

 


Glycémie et pique d’insuline


Bon, j’espère que vous avez tenu bon et que vous vous n’êtes pas trop ennuyé, là on s’apprête à entrer dans une phase d’accumulation d’information.

Manger sain vous l’avez déjà entendu dans des blogs à la con ou dans des vidéos utilisant des voix de synthèse qui vous dit que vous allez changer votre vie avec un jus de citron au gingembre.


En fait l’alimentation, c’est très bien, mais plus vous allez vous informer et plus vous serez armé psychologiquement en face d’un ennemi qui commence à trembler des genoux.


Quand j’ai vu que manger 5 apports en protéine par jour me refilaient des boutons et que j’ai appris que la nourriture acide c’est mal, et que la nourriture alcaline c’est bien, j’avais beaucoup d’espoir et je me suis dit que c’était presque gagné d’avance.


Le problème avec notre mental, c’est que dès qu’une information arrive, surtout lorsqu’on souffre, il la gobe et cesse de s’informer le temps d’appliquer bêtement ce qu’il a à peine commencé à apprendre.
Il m’a fallu deux ans pour prendre connaissance de l’impacte que pouvait avoir la charge d’insuline sur l’acné. Je vais essayer de faire court.

« L’insuline est une puissante hormone qui intervient lors de la digestion pour réguler le taux de sucre dans le sang. Lorsqu’on mange ou qu’on boit quelque chose de calorique (même si ce sont des sucres lents ou de la protéine) le taux de sucre dans le sang se voit boosté, il explose quand l’aliment en question est un sucre simple. Ça permet de donner beaucoup d’énergie au corps car la digestion est un gros processus.


Ce pique glycémique a besoin d’être régulé car l’affut sanguin est plus important. Pour ne pas qu’il le devienne trop, l’insuline fait aussi office de valve et ferme le déstockage des graisses et en parallèle, des toxines. »



En fait c’est quelque chose qu’on peut sentir physiquement et qu’avec l’expérience, on peut comprendre intuitivement que cette circulation sanguine obstrue, peut être, ou en quelque sorte, l’oxygénation par la peau.

Les termes que j’utilise là ne sont pas scientifique du tout, mais peut importe le vocabulaire, une sensation physique ne trompe pas, sentez vous-même votre peau, vos veines, après avoir mangé un gros repas, une grosse part de gâteau, cinq bol de céréales ou quelques verres d’alcool.


Le sucre est véritablement l’ennemi numéro 1 de votre peau, bannissez le de votre consommation quotidienne en plus des conseils précédents et je vous garanti que vous aurez fait un bon pas en avant.


Ce chapitre n’est pas encore clôt. Pour en revenir rapidement à l’insuline, celle-ci redescend à la normale au bout de quatre bonnes heures après chaque repas.

Quand on n'ingurgite rien, pas même du liquide à part de l’eau et ce pendant 4h, le corps utilise son stock pour se fournir en énergie.


Malheureusement la société nous a appris à consommer matin, midi, 16h et le soir, en gros, toutes les 4h, c’est à croire que c’est exprès.


C’est important de prendre en compte cette information car les périodes de jeûne permettent l’élimination des toxines que nous n’avons pas assimilé et qui se sont stockées, où ça ? Dans la graisse, sous cutané.


Intéressant quand on se dit que le corps expulse de lui-même ce qui n’est pas bon pour lui, laisser l’occasion au corps de déstocker peut lui faire comprendre qu’il n’a pas besoin d’expulser ces toxines par la voie cutané, mais bien par les organes.


Alors qu’est ce qu’il faut faire ? Vous commencez à me connaître, strictement personne ne parle de l’insuline dans la guérison de l’acné, alors j’ai essayé le jeûne sec, 36h sans boire ni manger.


Le but n’était pas de mourir de faim pour le restant de ma vie mais de vérifier tant bien que mal si en purgeant l’organisme, en laissant aux organes la possibilité de se régénérer entièrement et en maintenant le taux de sucre dans le sang au plus bas le plus longtemps possible, ça allait marcher.


Oui, ça a plus ou moins marché. Je dis plus ou moins car 36h c’est peu, donc j’ai fait ceci une fois par semaine, 3 semaines de suite. Ce n’est pas quelque chose que je conseil, le jeûne est un art que tout le monde ne maîtrise pas. Il est certain et vous pouvez vous renseigner vous-même, que si on ne mange rien, au lieu de produire des déchets on en élimine.

Il est cependant difficile de ne pas rattraper le manque et de reprendre les mauvaises habitudes. La chose que je conseille donc c’est d’au moins faire le jeûne intermittent, en gros pas de petit déjeuné, pas même une gorgée de jus de fruit pour ne pas mettre l’insuline en marche et maintenir ses organes en phase d’auto réparation.
Eviter aussi le grignotage dans la journée, manger le midi et le soir si possible, en respectant le fameux style alimentaire énoncé précédemment.

La glycémie et cette grosse production d’hormone qu’est l’insuline c’est vraiment très important.


J’ai étudié les effets secondaires des stéroïdes, car beaucoup de culturistes, surtout ceux qui en abusent, obtenaient pas mal d’acné sur le dos. Il se trouve que les stéroïdes augmentent la pression artérielle due au grand supplément d’hormones que ça représente, ainsi que des lésions au foie, les difficultés respiratoires et l’endommagement des reins.

Je vous l’ai dis, il ne faut pas négliger les organes. Ne pas prendre de petit déjeuné va permettre de prolonger le jeûne durant la nuit, les grignotages entre les repas quant à eux, cassent bêtement le repos digestif dont vous avez besoin, de plus les grignotages c’est rarement des radis ou des rondelles de concombre.

Gardez toujours en tête que même une poignée de chips ça gâche le but que vous avez et que plus votre alimentation sera saine, plus vous additionnez vos chances de mettre à terre cette maladie.


On raconte pas mal n’importe quoi sur le fait de sauter un ou deux repas, comme quoi on a pas d’énergie, on n’a pas bonne mine, on peut s’écrouler, franchement, ce sont exactement les symptômes dont souffre déjà un acnéique au quotidien.
Cette catastrophe sur notre peau pompe notre énergie, on se sent écroulé dès qu’on passe devant un miroir, quant à la mauvaise mine…


Jeûner ou manger qu’une fois par jour par exemple, dans l’absolu c’est miraculeux, sauf si ça doit rendre l’individu malade mentalement, sauf si le fait de devoir s’abstenir de manger devient une obsession.


Personnellement je mange que deux fois par jour, midi et soir, je fais ma séance de musculation tous les matins de 10h à 12h, à jeun, je ne souffre d’aucune fatigue, bien au contraire.


La digestion demande une quantité colossale d’énergie, il se passe tout un tas de réactions chimiques, des gaz, de l’acidité etc… Pensez vous que vous épargner tout ça de temps en temps va vous affaiblir ?


J’ai plus d’énergie le matin à jeun qu’avec mes 3 œufs et mon bol de flocon d’avoine, et avoir de l’énergie c’est nécessaire pour que votre corps gère mieux ce qu’il a à gérer. Je vous conseille vivement le sport d’ailleurs, non pas que ça ait une action directe sur l’acné, mais en fait si, ça réveille le métabolisme, ça permet d’alimenter la motivation et ça évacue du stresse.

 


La masturbation


L’éjaculation projette le sang au visage !


Je connais de sombres crétins qui, avec strictement aucun argument, ni objectif ni même subjectif, m’ont répondus « pff, ça n’a rien à voir » « c’est quoi le rapport ? Tu dis n’importe quoi »
J’en ai d’autres qui n’ont jamais eu le moindre bouton de leur vie me dire que, au contraire, ça évacuait la testostérone de se masturber...


La masturbation et plus particulièrement l’éjaculation, chamboule considérablement le taux hormonal. Il y a quelque chose de similaire entre la montée glycémique et la masturbation, encore une fois, c’est une chose qu’on peut sentir physiquement.


Pendant une masturbation le sang subi un coup de pression, le cerveau produit tout un tas d’hormones qui sont, certes bénéfiques de temps en temps mais, catastrophiques quand c’est trop souvent.


L’une d’entre elles, l’ocytocine, appelée aussi l’hormone de l’attachement, porte sacrément bien son nom étant donné qu’on a beaucoup de mal à se détacher de ces boutons, comme s’ils nous camouflaient du regard des autres et qu’on en avait besoin, pour une raison ou pour une autre.


Ce point est éminemment vérifiable, il est d’ailleurs vérifiable beaucoup plus vite que les autres points. Au paroxysme de ma maladie je me masturbais tous les jours, une à trois fois d’affilés.


Alors que je regardais la télé un soir, il y avait un sketch de je ne sais plus qui, un vieux un peu gros, pas drôle, mais qui a sorti cette phrase pour essayer de faire rire son publique : 


« L’éjaculation projette le sang au visage »


Comme j’en avais encore beaucoup au visage à cette époque et que je savais que ça concernait le sang, j’avais déjà abandonné depuis longtemps les pommades surpuissantes et l’arrachage de peau à la brosse.


J’ai commencé à chercher si c’était vrai ou si c’était des conneries, j’avais rien d’autre à faire le sketch était nul de toute façon.

Effectivement j’ai lu un peu partout qu’après l’excitation sexuelle le cerveau avait besoin d’un afflux important d’oxygène et de nutriments. Etant donné que l’excitation occulte la raison, ou l’intelligence, car on est obnubilé par la pulsion, on ne peut plus réfléchir, HOP, une fois que c’est fini il faut rééquilibrer tout ça quitte à ce que le processus soit un peu violent.


J’étais dégoutté, moi qui ne sortais jamais de ma chambre, la branlette c’était un peu mes seuls moments de plaisir, quand je vous dis que dans ce camouflage on se complaît, ce n’est pas pour rien, on s’attache à ce style de vie en particulier à cause de la branlette.


J’ai fait l’expérience de stopper pendant une semaine entière… bah je n’ai pas réussi du coup, donc j’ai revu mes ambitions à la baisse, en gros je suis passé de trois fois par jour à une tous les trois jours. Ca été fulgurant au niveau du visage, en fait, à partir de ce moment j’en avais plus qu’un ou deux de temps en temps sur le front, sur le nez.

J’ai conscience que certains acnéiques ne se sentent pas concernés par ce point, mais il fallait l’aborder pour bien comprendre une chose. Se masturber trop souvent ça concerne un type de personnes qui manquent de confiance en eux.


Y’a pas besoin de se branler pour être un branlotin, c’est un style de vie, c’est un rapport entre soi et les autres, c’est une partie de soi qui se renferme et une autre qui veut s’ouvrir, le corps exprime avec ses boutons ce que l’esprit n’arrive pas à exprimer. Ce qui nous emmène déjà au chapitre suivant…

Le corps exprime les émotions



Tout ce que j’ai exprimé jusqu’à maintenant, c’était pour donner un peu de crédibilité envers votre sens du connu, envers le politiquement correct. En réalité, bien que j’ai appliqué tout ça comme je l’ai écrit, il y a quelque chose qui cloche et je crois que vous le sentez. Ca a l’air trop facile…

Il est difficile de nier que l’hygiène alimentaire ou l’hygiène de vie en général joue énormément sur l’état de la peau, c’est évident. Buvez de l’encre tous les matins et vous finirait tout bleu. Notre peau retranscrit exactement ce que l’on met dans nos organes.


De la même façon, notre corps tremble si nous sommes stressé, notre cœur bat vite si nous sommes énervé, nos larme coulent, nos poumons s’emballent si nous sommes triste.


Le corps est intimement lié aux émotions, et quand je dis qu’il est lié je veux en fait dire que c’est l’émotion qui a crée le corps.
La première partie de ce livre sert surtout à vous donner de quoi agir, elle sert surtout de support à votre volonté pour justifier vos actions futures.

L’émotion ça ne s’exprime pas uniquement par les principaux sentiments tels que la peur, la joie, la colère etc…
L’émotion possède aussi une dimension psychologique qui interprète les stimuli de l’environnement (des traumatismes, des chocs).


Les scientifiques parlent de génétique comme étant la cause de l’acné. C’est ce dont les grands esprits brillants, satisfaits et bien éduqués, répondent à une question qui détruit notre vie peu à peu. Pourquoi j’ai de l’acné ? « C’est génétique ».


La mauvaise résistance à l’insuline et l’inflammation chronique ce n’est pas une cause, tant qu’on a la capacité intellectuelle de dire « oui mais qu’est-ce qui cause ça ? » nous ne sommes pas arrivé à la réelle cause. L’esprit doit continuer là où la science s’arrête.

La cause profonde de l’acné est émotionnelle. Dans les médecines de l’âme on apprend à comprendre les mouvements à l’intérieur du corps et à les interpréter comme « de l’énergie ». Cette énergie bouge en fonction de l’émotion, elle est sensée circuler dans tout le corps mais lorsque quelqu’un est atteint l’énergie ne circule plus dans certaines zones.
Pour définir l’origine de l’émotion, on observe le maux, la pathologie, et on l’associe à un symbole par rapport au vocabulaire. La technique est simple, « les mots sont des maux ».

Les mots que nous utilisons n’ont pas été inventé au hasard ni par n’importe qui. Chaque mot possède une consonance, une vibration, ils ont une liaison avec l’émotion.


Pas d’émotion, pas de mot.


A titre d’exemple de maux ayant un rapport avec des mots vous avez les douleurs aux genoux.


1- La grande majorité des gens qui développent une douleur à un genou, sont en conflit avec une autorité quelconque, le système, un parent, un patron, une situation, peu importe…
C’est le syndrome de l’allégeance, être obligé de ployer le genou alors qu’on en a pas envie. Le genou frictionne, l’individu voudrait se tenir droit et réaliser tout ce qu’il aimerait réaliser, mais une situation l’en empêche, il est forcé de s’agenouiller.


Les gens qui acceptent la soumission, les gens qui ne se rendent pas compte de la soumission ou les gens qui ont su construire librement n’auront jamais de problème de genou.


Alors ça peut être le genou gauche, le genou droit ou bien les deux genoux, je ne peux pas savoir exactement ce que ça pourrait signifier, pour ça il faut connaître la personne et essayer de déceler sa situation pour faire le rapprochement, mais c’était un exemple.


2- D’autres mentions inventées pour que vous saisissiez le symbole, douleur à la mâchoire ou aux dents pour un individu qui dans une situation doit « serrer les dents »


3- Une douleur à la gorge pour quelqu’un qui voudrait vraiment s’exprimer mais n’y arrive pas par timidité ou par manque d’occasion. Cette énergie veut sortir par la parole mais lorsqu’elle en est empêchée, le corps l’exprime de lui-même et la douleur en est l’indication.


Des personnes se sentant malines m’ont déjà répondues : « Et si je me cogne, la douleur n’est pas causée par l’émotion ! »
Si, en psychologie on connait depuis longtemps le phénomène de culpabilité, sans le vouloir consciemment les gens se sabotent eux même en se blessant.
Dans le cas où quelqu’un vous assomme par derrière sans que vous ayez rien demandé, on entre plutôt dans la métaphysique, mais il ne faut pas en parler aux gens du quotidien sinon c’est la rupture d’anévrisme assurée.

Revenons à nos moutons. Quelles peuvent bien être les causes de cette faible résistance à l’insuline qui provoque l’acné ?

Je ne vais pas appliquer bêtement la technique de lire dans le vocabulaire pour interpréter le symbole. Je n’ai pas envie d’entrer dans la naïveté de dire : « hm, résistance à l’insuline, l’individu oppose une résistance, mais à quoi ? L’insuline est la fenêtre dans le corps qui autorise le sucre à circuler dans les veines mais avec une régulation, le sucre étant la source première d’énergie du corps, donc l’individu résiste à la vie… » on va plutôt creuser un peu plus que ça.


L’analyse que j’ai pu faire sur moi et sur tous les individus dans le même cas de figure, c’est qu’on avait beaucoup de chose en commun niveau émotionnel.
Le plus cliché, certes, mais à relativiser, c’est la timidité.

On peut avoir du mal à l’admettre, on peut le juger faux parce qu’on se trouve détendu quand on s’adresse à un adulte ou à une fille, mais par timidité je ne veux pas forcément dire le fait de rougir ou de bégayer.


C’est un trait de caractère typique de l’adolescence ou même chez les adultes qui sont atteint par l'acné, comme pour mon cas. Par timidité j’entends ce regard qu’on porte sur soi-même, cette remise en question perpétuelle sur l’attitude que vous avez, une remise en question sur l’apparence, sur la honte qui a tendance à se manifester même quand elle n’a absolument pas lieu d’être.


Cette émotion de remise en question entraîne l’énergie très profondément en soi, très profondément dans les organes. Les innombrables questions intérieures que vous vous posez créent une accumulation d’énergie interne, ce qui fait de vous des individus plus intelligents, plus observateurs que les autres.


Ne voyez pas en moi l’intention de vous flatter, c’est aussi un problème, parce que l’énergie doit circuler et elle doit surtout être utilisée, utilisée c'est-à-dire être extériorisée.


On vit pour une raison et ce n’est certainement pas pour garder en soi tout un tas de questionnements, tout un tas de doutes.

Vous êtes dans une phase d’attente, vous savez que beaucoup de chose doivent sortir.

Vous savez que vous avez soit un talent, soit des paroles très intelligentes à dire, à exprimer haut et fort.

Vous savez que vous pourriez assurer largement plus que certaines personnes que vous observez, vous savez que vous pourriez cartonner dans un domaine précis, mais ça ne vient pas, quelque chose coince et vous ne savez pas quoi.

La chose qu’on garde en soi peut aussi être les sentiments très grands qu’on a pour quelqu’un et qui ne peuvent pas sortir, parce que c’est la honte, parce que c’est impossible, la personne est prise et il ne faut pas que ça se sache.


La cause émotionnelle principale c’est celle-ci, celle de garder un secret en soi, plus le secret est grand, plus le corps étouffe et au fil des années, ça s’accumule puis ça s’accumule et ça ne s’arrêtera que quand vous l’aurez décidé.


L’esprit est le corps sont exactement la même chose, ce qu’on appelle « l’esprit » est simplement la dimension psychologique du corps, la dimension impalpable du corps qu’on ne peut que constater sans pouvoir la voir ni la prouver.


Le corps subit les répercutions de l’esprit et inversement, un coup sur la tête et on peut perdre la raison, un stresse quelconque et le corps tremble.


Lorsqu’on a des secrets ou tout du moins des choses qu’on ne veut pas dévoiler, on va vouloir les camoufler, comme le corps retranscrit cette volonté qu’a l’esprit de camoufler en se camouflant parmi les possibilités qui existent, il va camoufler son apparence physique avec l’acné.


L’acné est une manière inconsciente de repousser les autres pour plusieurs raisons. Parmi ces raisons il y a comme nous l’avons vu, cachez un secret, une honte, etc…
mais il y a aussi un désir d’éloigner les autres par rapport à un refus, qui peut être un refus de la société et la plupart des individus qui la peuple.


L’identité de l’individu ne correspond plus tout à fait à l’identité collective de la société, on juge les gens trop naïfs, trop décalés, l’esprit fait une réaction allergique plus ou moins virulente, ça c’est en fonction si les boutons sont rouges vifs, douloureux et à fleur de peau.


Plus l’émotion ressentie contre soi-même ou envers les autres est grande, plus la réaction sur le corps sera significative.


J’ai remarqué chez certaines personne avec un acné peu visible, où les boutons étaient bien là, nombreux, mais très profonds, ni rouge ni blanc, juste des petites bosses couleurs peau. Et bien ces personne, bien qu’incarnant le ressenti ci-dessus, avaient cependant un coté très sérieux, très respectueux, c’était des personnes matures aux émotions modérées et calmes…


A l’inverse j’avais un ami à l’époque, avec un tempérament de feu, très colérique, les nerfs à fleur de peau, et bien pas seulement les nerfs, ces boutons étaient presque tous prêts à sortir, très rouge, très vif, comme les émotions à l’intérieur de lui.


Contrairement à moi qui était très timide et gêné, avec certes un grand tempérament mais que je cachais, mes boutons étaient pas mal à fleur de peau mais presque toujours blancs.


Vous voyez que la personnalité est très significative de ce que le corps exprime, c’est primordial de comprendre ça, pour petit à petit apprendre à connaître notre corps et commencer à envisager de pouvoir l’influencer.

Les endroits du corps qui sont touchés par l’acné peuvent apporter des indications, ou disons que ça peut affiner la recherche.


Je vous donne un exemple, moi j’étais surtout touché dans le dos, il n’y avait pas de zone blanche, on aurait pu croire que la chaire était en putréfaction. J’ai essayé d’appliquer cette médecine de l’âme, pourquoi dans le dos en particulier, pourquoi un endroit que je ne peux pas voir même en essayant de me tourner, une zone que tout le monde peut voir mais pas moi.


A force de poser des questions dans ma tête et en développant le sens logique du vocabulaire, cette phrase « tout le monde peut le voir mais pas moi » m’a fait comprendre qu’il y avait quelque chose chez moi, dans mon comportement ou ma façon d’être, que j’étais dans l’erreur et j’étais le seul à ne pas m’en rendre compte.


Le regard des autres me terrifiait, je détestais être vu, regardé, jugé, j’avais honte et je pensais être le centre d’attention du monde entier.


L’acné me permettais inconsciemment de pouvoir me rendre suffisamment laid, suffisamment ignoble pour que les gens détournent le regard, mais ça avait l’effet inverse, non seulement ils regardaient par curiosité mais en plus avec dégoût.


Le dos, donc l’arrière, représente les hontes qui ont pris naissance à cause de traumatismes passés. L’expression « parler dans son dos » est lourde de sens car en effet, qu’on parle dans mon dos c’était une chose que j’avais en horreur, véritablement, ça me blessais et toutes blessures laisse des cicatrices.

Je porte aujourd’hui toutes ces cicatrices que vous avez pu voir dans ma vidéo publicité.


La honte renferme l’énergie au point que cette énergie veuille ressortir par instinct de survie, mais en ressortant elle entraîne avec elle ces sentiments profondément ancrés, enfouies, donc mal oxygénés et qui ont moisit avec le temps.


Vous l’aurez compris je fais une analogie avec les toxines enfouies dans le corps.
Finalement, l’acné attirait par excellence ma plus grande peur. Sur la plage, j’incitais les autres à parler dans mon dos et j’incitais surtout à le faire en mal, c’était terrible, mais ce mécanisme est inconscient, l’individu doit impérativement en prendre conscience.

Les boutons sur le torse peuvent représenter un manque de fierté et de confiance en l’avenir. L’expression, « bomber le torse » dans le sens rester droit, rester fort et confiant, (non pas faire le beau) est intéressante à analyser.


Si le dos représente le passé, le torse représente l’avenir. Dans un tel fardeau quotidien il est difficile voir impossible d’envisager un futur dans lequel un bonheur est possible.


Visiblement, l’énergie peine aussi à se projeter vers l’avant.

Sur le visage c’est le plus significatif, le visage est la première chose que les gens voient, c’est ce qui fait face à tout directement. Les problèmes d’acné au visage sont dus à un paramètre plus intellectuel, le fameux rejet de l’affection de l’autre et de la société.


Une fois encore, ça dépend du nombre de boutons ou de leur intensité, mais masquer son visage est une coupure certaine du rapport intellect avec les personnes et une aversion lorsqu’il s’agit de devoir accepter leur présence.


« Alors lui, il est con, mais alors bien quoi » on désir littéralement se couper et les éloigner parce qu’on est persuadé qu’ils ne pourront pas comprendre ce qu’on ressent.


Tout le monde peut ressentir ça et tout le monde n’a pas d’acné, mais les facteurs supplémentaires qui interviennent sont l’acceptation et le niveau de découragement qui épuise le corps émotionnel.


La stupidité des gens vous dépite, probablement vous avez un certain dégoût de l’humanité dans son ensemble, vous avez beaucoup de mal à comprendre pourquoi la vie est ainsi, l’acnéique est un individu qui souffre énormément et qui se renferme sur lui-même car découragé.


Nous ne sommes pas encore descendu au plus profond du problème, parce qu’on peut encore poser une question, la réponse en est une lorsqu’il n’y a plus de question. « Pourquoi ces choses sont-elles bloquées ? »

 

 

Le spirituel


Je vous ai un peu flatté un instant, mais je ne cache pas qu’il va falloir mettre un bon coup de motivation pour comprendre la suite et pour l’appliquer.


Je sais que les gens ont des a priori sur le spirituel mais n’ayez crainte, là on entre dans mon domaine et je ne parle pas de licorne, de la lumière du divin ou ce genre de trucs.


Je connais que trop bien la spiritualité et je connais surtout la manipulation qu’elle a sur les esprits démunis de lucidité. Je me dois de vous proposer ce bonus car si vous n’étiez pas abonné à mon site avant d’être tombé sur cet ebook, vous n’êtes peut être pas au courant de mon Job.


Mon job consiste à ré-informer les gens de manière plus subtil et plus réaliste vis-à-vis de la spiritualité car ils en ont vraiment besoin.
La vérité c’est que ces gens là sont prisonniers d’une pensée traditionaliste qui les empêche de communiquer de façon sensée avec des gens sensés, moi je le peux.

Ce que je vous ai dit sur l’acné et sur les émotions c’était juste pour installer un climat, j’y suis allé très en douceur. Ces fameux « mondes parallèles » bien que l’expression soit totalement ridicule, sont exprimés pour interpréter la complexité de la vie.


Les mondes parallèles sont ces espaces impalpables mais dont on a conscience.

La pensée, l’émotion, le sentiment, c’est ça qu’on appelle des « mondes » ce sont les outils complexes dont l’humain est constitué.


Ces outils servent à ce que l’humain veuille toujours évoluer, qu’il veuille toujours comprendre d’avantage ce qu’il est même lorsqu’il s’y oppose sans le vouloir.


L’être humain est habité des mêmes principes qui habitent la nature, l’univers, tout sera toujours poussé à la remise en question. L’énergie circule de manière parfaite pour garder les planètes en équilibre ou pour garder le climat, la végétation, parfaitement en harmonie.


La différence c’est que l’homme s’approprie cette énergie, il a développé un ego à cause de son niveau de conscience trop perfectionné, son ego impose des résistances au mouvement de l’énergie qui celle-ci se doit de circuler automatiquement.


Si l’homme ne comprend pas le sens de cette énergie il ne peut pas circuler dans le même sens qu’elle, c’est ici que l’imperfection voit le jour.

Mais l’imperfection, et je me dois de vous le dire car je connais vos souffrances et je connais les mots qui débloqueront vos maux, l’imperfection est une illusion.


Si tout semble parfait dans l’univers mais pas chez l’homme, il n’en est rien, la conscience est la chose la plus parfaite que l’univers ait pu créer, car comment constater la perfection si personne de conscient n’existe ?


Cette conscience est tout à fait en chemin vers sa perfection, elle suit son court, les hauts et les bas sont finalement observables partout.


Pour créer la vie sur une planète il faut que celle-ci subisse des conditions dévastatrices terribles, la planète terre n’était qu’un amas de lave avant de devenir ce qu’elle est.


Les guerres, les violes, la maltraitance des plus faibles, des animaux, tout ceci fait parti du processus d’évolution de la conscience, car pour faire naître une conscience intelligente il faut d’abord qu’elle soit abaissée à son plus bas niveau, une conscience en amas de lave.

L’univers ne juge pas si une collision d’étoiles c’est bien ou mal, qu’il y ait une civilisation sous forme de bactérie ou sous forme d’être humain, ou encore de dinosaure, les choses se passent selon le plan d’organisation intelligent de l’énergie.


Seule la conscience se pose la question du bien et du mal, seule la conscience fait barrage et ce n’est pas contre nature en réalité, le conflit ça fait partie de l’évolution.


L’humain est une forme parfaite de l’évolution car son égo a le pouvoir de prendre le contrôle de la nature, il est le seul organe qui intervient vraiment selon une volonté physique, il le fait mal au début et c’est normal.

Si vous avez de l’acné c’est que sur un sujet ou sur un autre vous avez un cruel manque de confiance. Un manque de confiance en vous, un manque de confiance en l’autre et aux personnes qui sont sensés vous soutenir.


Un manque de confiance en la vie et son fonctionnement, vous vous demandez si tout tourne vraiment rond, si vous pouvez être à tout moment la proie du hasard, je vous explique que non, ci-dessus et ci-dessous.


La confiance ça s’invente, il faut la créer soi-même. Quand on a aucun soutient il faut redoubler de volonté et de patience, on ne peut pas pousser l’autre à être comme on voudrait qu’il soit, on ne peut pas pousser la vie à être comme on voudrait qu’elle soit, alors c’est à soi-même de défoncer les barrières pour se créer un passage.


Vous devez inverser le mouvement de l’énergie en vous, comprendre où elle va et créer en fonction de sa direction. Tout doit s’éclairer dans vos idées, les pensées qui vous disent que tout est foutu, que vous n’arriverez à rien, que c’est trop tard, que vous n’avez pas de talent particulier, tout ça n’est qu’une ombre qui vous cache le soleil.


Vous pensez qu’il va vous être impossible de travailler et d’avoir une vie normale parce que vous ne supporterez pas les gens, ou parce que votre acné vous gêne trop pour avancer.

Toutes ces pensées sont fausses, je vous assure que la vie ne dépend que de votre vision, pour avoir vécu ces sentiments très intensément à en faire des nuits blanches en pleur.

Si vous décidez de tout défoncer peu importe si vous n’avez pas encore d’idée, ça viendra.


Ça prendra quelques années, mais plus c’est long plus la jouissance d’avoir réussi est grande.


Je vous parle d’une réussite au sens large parce que l’acné se règle en même temps que le tout, tout arrive en même temps, tout va ensemble.


Je vais même vous dire ceci, l’acné c’est incurable, c’est indestructible, vous pouvez faire tout ce que vous voulez en ciblant directement l’acné, vous ne pouvez pas combattre.

Je suis obligé d’expliquer spirituellement les choses car 10 ans d’expériences m’ont fait comprendre qu’il fallait l’attaquer autrement.


L’alimentation, l’abstinence, la compréhension biologique du corps, du sang, vous savez pourquoi ça marche ? Parce que ça demande de se bouger sérieusement, changer le style de vie, d’hygiène alimentaire et de vision, ça demande d’agir et de vous prouver que vous êtes prêt à combattre.


La bouffe et tout le reste c’est un support à l’action, on n’attend pas au près des dermatologues, on n’attend pas qu’un cachet nous sauve la vie, on n’attend plus de miracle, on n’attend plus que les autres nous soutiennent et qu’un événement vienne nous sortir de la merde.


On n’attend plus après rien ni personne, on devient sa propre lumière, son propre chemin, sa propre destiné.


Lorsqu’on commence à réaliser qu’on peut véritablement prendre les reines de sa vie, on sent de part nos sentiments et notre volonté qu’il y a vraiment moyen de tout niquer et d’obtenir ce qu’on mérite d’avoir.

Notre esprit, tout au long de notre vie, va constamment tester nos limites, il va constamment tester nos émotions, tester nos réactions face à telle ou telle situation, parce que l’esprit est la fonction intelligente de la conscience.


L’esprit est un phénomène qui oblige l’homme à évoluer dans sa vie, que l’homme en soit d’accord ou non.


Lorsque l’homme perd sa motivation à évoluer, l’esprit a le pouvoir d’organiser des situations dans la vie de l’homme pour le pousser dans sa remise en question.


L’acné, comme la plus part des maladies dont l’homme est victime, est une réponse à la recherche d’identité de l’individu.


L’acné a pour moi été un formidable guide me poussant à me connaître, à rester isolé du reste du monde pendant des années, un guide me poussant à canaliser toute cette rage, toute cette tristesse, parce que ces émotions doivent être vécues intensément par l’homme pour qu’il se donne les moyens de devenir nettement plus fort.

Sans l’acné, j’aurais certes eu une vie d’adolescent riche en jouissance, j’aurais passé mon permis à mes 18 ans et commencé une vie normale en travaillant et en partant en vacance.


Une chose en moi dont j’ignorais l’existence en a voulu autrement, cette chose en moi, c’était moi-même. Dans le fond je n’étais pas intéressé à vivre comme un inconscient et me faire manipuler par les organes politiques et sociaux.


Bien que parfois jaloux des autres ado, je n’étais pas intéressé par écouter de la musique de guignol en embrassant une fille dans l’illusion stupide qu’elle soit la femme de ma vie plus tard.


En réalité c’est bien plus tard que j’ai pu réaliser ceci, l’adolescence ce n’est pas pour moi, j’ai d’autres ambitions dans la vie que celle de travailler dans le bâtiment et c’est mon propre esprit qui a tout mis en œuvre pour que ma direction change.


Vous ne le savez peut être pas encore, mais votre esprit a prévu quelque chose de grandiose pour laquelle vous aurez besoin de cette remise en question pour l’atteindre.

(J'ai écris un article sur la différence entre l'âme et l'esprit si vous souhaitez lire une définition lucide sur le sujet).


Il n’y a rien qui arrive par hasard, la vie ne se trompe jamais, il nous est certes donné de pouvoir contester grâce à notre sens de la justice, notre colère, notre légitimité, c’est toujours la vie qui a raison. Il ne faut pas accepter sans combattre, mais il faut connaître l’adversaire pour ne jamais tomber lors du combat, de façon à être apte à se battre sans jamais baisser les bras.

Vous avez saisi que l’acné était finalement en rapport avec les hormones, qu’il soit plus spécifiquement causé par le stresse, par la masturbation, par l’alimentation, il est toujours question d’hormone.


Les hormones représentent tout le système endocrinien des fonctions vitales.


Elles sont responsables des transformations profondes du métabolisme.


Scientifiquement c’est un peu du charabia, mais si on assimile simplement le symbole, on peut envisager que cette transformation qui cause le déséquilibre hormonal, démontre la transformation de vos pensées et de vos émotions.


En clair, si vous souffrez de l’acné, vous êtes déjà entrain de changer, intérieurement, comme extérieurement, c’est la même chose.


Ne refusez pas ce changement, quel qu’il soit, le plus gros du travail à faire est entre vos mains.


Vous devez vous-même analyser votre situation.
Vous devez vous-même comprendre l’origine exacte de votre acné.
Vous devez vous-même définir qui vous souhaitez être et où vous voulez aller.
Je ne peux que vous montrer les choix qui vous sont disponibles et il n’y en a seulement deux : souffrir ou guérir.


Je connais déjà la réponse et je sais que ça va aboutir. Je vous ai donné tout ce que je pouvais et sur un temps assez court. Ce que je vous ai donné c’est ce que j’ai utilisé pour soigner 95% de ce fléau.


Les 5% restants, je ne les considère pas comme un fléau mais comme un souvenir que je veux garder, je parle évidemment des cicatrices.


J’aurais pu faire un peeling ou bien des séances de laser mais je ne ressens plus du tout le moindre complexe.


Plus exactement le nombre c’est 90%, disons que j’ai parfois quelques petits boutons mais c’est le prix d’un plaisir hebdomadaire ou quotidien de ne pas respecter mes règles à 100%.

(Non je ne parle pas de la branlette)


Ne vous privez pas d’un bon repas en famille, ne vous privez pas d’une soirée arrosée deux fois par mois, ne devenez pas parano car finalement ça empirerait le résultat.


Les quelques boutons qui apparaissent ne sont même plus un problème, se sentir comme un monstre c’est dans la tête que ça se passe. On a beau nous dire que tout le monde s’en fout de voir nos boutons, rien y fait, le mental nous ronge et les entités négatives, ces voix dans nos têtes, veulent nous maintenir en dépression, elles veulent nous tirer vers le bas.


Lorsque vous les aurez toutes identifiés, vous aller apprendre à les pulvériser, elles n’auront plus d’emprise sur vous et peu à peu elles disparaîtront.


Je concède que pour le moment, vous aurez beaucoup de mal à comprendre que le problème ce n’est même pas l’acné.

Admettons que du jour au lendemain vous parvenez vous ne savez pas comment, à accepter pleinement votre apparence. Que soudainement, vous vous sentez alaise pendant que le monde entier vous observe. Vous auriez la preuve absolue que la réelle source du problème est interne.


Devenez mature, devenez grand, devenez fort, détendez votre slip en publique même si les gens ne comprennent rien, ce n’est pas de leur faute, acceptez les tel qu’ils sont et ils vous accepteront tel que vous êtes.


En apprenant à accepter la vie et les autres, en trouvant du plus profond de votre intelligence une raison d’accepter le monde, vous apprendrez à vous accepter vous-même.


Le monde tourne parfaitement rond, l’univers tout entier sait ce qu’il fait même si l’homme met votre sens de la justice à rude épreuve.


Croire que le monde est un chaos c’est se soumettre aux pensées négatives, c’est comme laisser ce monde prendre le contrôle de votre vie.


Que vous en souffriez ou non, le monde sera toujours ce qu’il est, mais sur votre vie vous avez un pouvoir direct.





Avant de vous laisser je vais quand même donner deux ou trois astuces histoire que mon expérience soit retranscrite dans les moindres détails.


Les crèmes n’ont strictement jamais marchés, en revanche il y a deux ans j’ai essayé un mélange de 4 huiles essentielles, elles ont chacune un rôle particulier.
Ça apporte des nutriments via la peau que votre corps va volontiers absorber, étant donné que les huiles sont comestibles et non pas cosmétibles.


Ce que l’on met sur la peau est aussi nocif que si on l’avait mis dans la bouche, les produits naturels « alimentaires » sont un bon compromis, essayez de manger de la crème pour acné ça va vous faire bizarre.


Ça marche plutôt bien, ça ne guéri pas, mais la vitesse de disparition des boutons est accélérée, ça les rends moins virulents également.
Si vous en prenez respectez bien ce que disent les descriptions, les huiles sont très puissances, à haute dose elles peuvent être neurotoxiques.

On n’est pas sensé faire ça dans un eBook mais c’est le mien je fais c’que j’veux.
Je vous donne le lien d’où j’ai commandé les 4 huiles spéciales acné sévère, le site est expérimenté et ces huiles ne sont vraiment pas cher :


Compagnie des sens

(Ce n’est pas un lien affilié, achetez les où vous voulez mais ne vous gourez pas).

Pour les douches, arrêtez ces conneries de sanex sans savon ou sans alcool pour ne pas agresser la peau…
Prenez plutôt du savon de Marseille, en savonnette, c’est astringent, ça veut dire quoi ? J’en sais rien du tout.


Disons que ça étire la peau donc les pores sont plus aérés. À la lavande c’est encore mieux, l’huile de lavande a tendance à aider la cicatrisation, y’a rien d’exceptionnel non plus, c’est en option.


L’argile verte fait le même effet aussi, c’est un peu extrêmes et puis ça consiste à vous tartiner de la boue. Ça marche surtout pour les points noirs.

Et enfin, une chose très intéressante pour équilibrer les hormones, c’est le malate de magnésium. Je ne vous donne pas de lien car pour les femmes je pense qu'il faut demander l'avis du médecin.


Lorsque vous apercevrez les premiers changements, votre motivation va booster. Si vraiment vous vous sentez prêt à tout faire pour guérir et ceux le plus rapidement possible, visez les extrêmes dans l’alimentation.


Ça va être dur parce que tout votre entourage va vous cracher à la gueule, « tu vas te rendre malade ! » répondez leur que vous êtes déjà malade.


Si vous êtes ado et que ce n’est pas vous qui faites les courses, expliquez que c’est important pour vous, si vos parents n’appliquent pas, faites une grève de la faim, vous ne mangerez que quand il y aura des choses saines dans le frigo.


Si vos parents sortent l’excuse du « c’est trop cher les fruits et légumes » Déjà dites leur d’apprendre à compter, ensuite dites leur que ça vaut mieux de manger correctement que d’acheter une enceinte Google à 200 balles qui donne l’heure et qui dit quel temps il fait dehors.


Vraiment ne vous laissez pas faire, n’ayez pas peur de vous faire engueuler.
Si vos parents vous aiment ils comprendront, s’ils ne vous aiment pas, au lieu d’acheter un jeu à 70€ faites vos courses avec pour la semaine, c’est très bon pour la maturité qui plus est et la maturité fait partie des bienfaits que vous recherchez.


Bah oui c’est extrême tout ça, mais si on n’agit pas on n’a rien.


Si l’argent est moins un problème, dégotez-vous un extracteur de jus, vous mélangerez fruits et légumes de toutes sortes, peut être même des herbes, des racines, du persil, du gingembre, du curcuma, tout bio si vous êtes déterminé comme un kamikaze.


Instruisez vous je n’ai pas tellement de conseils, moi je faisais mes tests à l’arrache et j’avais une santé de plomb.
Manger des légumes c’est très bien mais en jus on entre dans une autre catégorie, sans les fibres vous pouvez en absorber en grande quantité et comme c’est cru vous avez une quantité et une qualité en vitamine et minéraux abondante.

Les ado vous pouvez vous contenter d’une centrifugeuse, on en trouve à 50 balles. Ça fait des smoothie au lieu de faire des jus, autrement dit ça conserve les fibres, mais ça sera plus facile à apprécier en mélangeant avec des fruits car je sais que les ados ont une sainte horreur du gout des légumes. (Encore un signe d'immaturité)


Avec des fruits ça passe très bien, mais je déconseille les jus de fruits purs, par rapport à la charge glycémique. Mangez autant de fruit que vous le voulez, mais en jus, un verre de jus ça fait environs 40cl, 400g en gros mais sans les fibres, en équivalence c’est comme manger 1kg de fruit, c’est beaucoup trop.

Si en faisant ça vous ne mangez pas trop de merde pendant les repas vous allez tout déglinguer. Soyez souple, évitez simplement les aliments avec de l’amidon, c’est vraiment super important.


Si vraiment vous pensez que rien ne peut être bon sans féculent, suivez-moi sur instagram c’est encore le mieux, je me régale véritablement avec des poêlés de légumes fait maison, avec de la viande hachée ou des morceaux de poulet rôtis.


Vous pouvez tout aussi bien arrêter les féculents dans l’optique de faire des cures, pour garder le moral si vous trouvez ça dur.
Zéro amidon pendant une semaine et voyez vous-même, de toute façon le résultat vous motivera pour continuer.


Mangez simple, instruisez-vous, ne vous rendez pas malade à culpabiliser quand vous pensez avoir mal fait, j’ai perdu 2 ans à cause de ça.


Trouvez du plaisir à manger ceci ou cela, si vous n’aimez pas une chose, mangez-en une autre, restez serein, tenez bon.


Décongestionnez votre corps de toutes les merdes qu’il a accumulé et il se soignera tout seul, comme si c’était de la magie.


Si vous ne le connaissez pas déjà, allez voir Fabien Moine sur youtube.
Il a une réputation de gourou mais c’est parce qu’il dérange la société de consommation. Il a parlé de l’acné une ou deux fois.

Je pense qu’avec tout ce que je vous ai donné, vous pouvez largement atteindre ce but. J’espère que vous le sentez, là, à porté de main, il y a plus qu’à saisir.






______________________________________


L’aventure n’est pas terminée et même après ce eBook, je vous propose de vous abonner à la newsletter de mon blog.


J’ai conscience que tout ce qui a été dit n’est pas facile à comprendre, mais si je propose un sujet tel que l’acné sur un site de développement personnel et spiritualité, de réussite et de succès de manière générale, c’est parce que c’est lié.


Mon site démarre à peine, à l’heure où j’écris je n’ai pas plus de dix visites par semaine mais j’ai confiance en moi, j’ai confiance en ce que je vais pourvoir vous apporter au fur et à mesure que le site grandira.


Tout mon travail futur ira dans le même sens que ce PDF, à savoir tout faire pour que les gens qui me suivent comprennent de mieux en mieux les complexités de ce monde, dans les sujets basiques comme très profonds, la mort, dieu, la psychologie, les atomes… Je n’ai aucune limite, vous verrez, je suis doué dans ce que je fais.


A très bientôt.


Makhia.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés